Parquets huilés : un entretien méticuleux

À part les parquets vitrifiés qui sont très résistants, toutes les autres finitions de sols en bois demandent quelques précautions et un entretien soigneux pour en profiter durablement. Les parquets huilés n’échappent pas à cette règle. Le bois, comme tous les matériaux organiques, respire, se dilate, se contracte en fonction des conditions de température et d’hygrométrie. Il est donc dit « vivant ». Il est aussi fragile et délicat, ce qui en fait sa beauté.

Le premier entretien : la prévention

Qu’il soit pré-huilé en usine ou livré brut, votre parquet, une fois posé et poncé, aura besoin d’une ou plusieurs couches d’huiles dures, pour que le bois s’imprègne bien et que chacune de ses fibres bien nourries en soit protégée.

Après lui avoir laissé le temps de sécher, il faudra dans les premiers temps le laver fréquemment avec une serpillère humide et un savon d’entretien spécial pour parquet huilés. Bien que l’idéal soit de nettoyer/protéger avec le savon de la même marque que l’huile de départ, nous pouvons vous conseiller des savons universels compatibles avec toutes les huiles du marché.

Tous les bois ou presque s’éclaircissent ou foncent au fil du temps sous les U.V. de la lumière du soleil. Afin de ne pas créer de vastes zones contrastées qui seraient du plus mauvais effet lors d’un éventuel réaménagement de la pièce ou lors de la revente, évitez les grands tapis et les meubles à forte emprise au sol.

Et, dès leur installation, protégez les pieds de ces meubles avec des patins de feutre pour éviter les marques, rayures et enfoncements. Dans le même esprit, pensez à ne pas fouler votre beau parquet huilé avec des chaussure de ville ou, pire, avec des escarpins sans prendre la peine de vous essuyer les pieds sur un bon paillasson. Même si cette finition durcit sa consistance, votre bois ne résisterait pas à ce traitement violent et marquerait immanquablement.

Huiles

Un nettoyage précautionneux

Par la suite, le nettoyage d’un sol en bois huilé est relativement facile. Le dépoussiérage courant se fait au balais ou à l’aspirateur et le lavage avec une serpillère en micro-fibre légèrement humide après avoir été trempée dans un seau d’eau tiède où vous aurez dilué du savon spécial entretien des parquets huilés, comme celui que vous avez utilisé dans les premiers temps.

Ce savon respecte le bois et ne dissout pas l’huile de protection qui l’imprègne. Au contraire, il nourrit le bois. Il existe même des savons spécialisés pour bois blanc, gris ou noir.

Mais une règle demeure : le bois n’aime pas l’eau car elle entraîne la putréfaction des fibres. Il faut donc éviter les lavages à grande eau, le débordement des coupelles lors de l’arrosage des pots de fleurs et, plus globalement, toute tache humide. Si cela se produit, épongez rapidement, nettoyez avec une lingette micro-fibre puis séchez (naturellement par courant d’air ou avec un chiffon sec non-pelucheux).

Si le parquet est très taché, utilisez du détachant bois. Si les taches persistent, il faudra re-poncer la zone qui aura été remise à neuf à l’aide d’un produit « dé-huileur » et ensuite l’enduire à nouveau d’huile dure.

À proscrire :

  • Le lavage à l’eau claire ;
  • L’utilisation d’un produit nettoyant non adapté.

Un huilage tous les 6 mois

Pour durer, un parquet huilé doit bénéficier d’une nouvelle et fine couche d’huile (après lavage) tous les 6 mois à 1 an selon l’usage. Comme pour le traitement initial, utilisez de l’huile d’entretien adaptée au bois de votre parquet et appliquez-la comme préconiser par le fabricant.

Il n’est pas nécessaire de retraiter les parties de votre parquet qui n’ont pas subi de passages. Seules les zones usées doivent être re-huilées.

Si vous souhaitez plus de brillant, Après absorption et séchage, lustrez avec un chiffon doux ou une lustreuse mécanique. Il est même possible d’appliquer une légère couche de cire.